lundi 4 février 2008

Mallory Hays

Mallory Hays offre différents ingrédients qui, d'habitude, ont tendance à me faire fuir : chanson française à textes, paroles susurrées à la poésie absconse ; pour ne pas dire incompréhensible.

Et pourtant, oui pourtant et encore pourtant, j'aime énormément les enregistrements de la demoiselle. Simplement peut-être grâce à sa voix, foncièrement belle et suffisamment agile pour éviter l'écueil sur lequel, immanquablement, notre chanson française vient échouer ; je parle de cet éternel timbre monocorde qui aplanit chaque once de mélodie, supprime toutes notions de gammes chromatiques, d'excitation, d'anfractuosités lyriques ou de surprise.
Point de cela ici : le chant de Mallory, quoique discret, sert à merveille des mélodies élégantes, accompagné d'une guitare solitaire, timide mais sincère.

Si toute la scène française ressemblait à Mallory Hays, le monde serait à nouveau à nos pieds. Et ce serait chouette.

4 commentaires:

MrMeuble a dit…

Sympa le nouveau logo ! C'est sur que si la scène francaise ressemblait à quelque chose...

Dominique a dit…

Bien les morceaux. Ca me rappelle un peu Vanessa and the O's.

Infrason a dit…

Un petit côté Moe Tucker française aussi.

Dominique a dit…

oui, Moe Tucker. celle de Afterhours...