dimanche 28 février 2010

Quelques souvenirs des années 2000 (partie 4/4)

(lire la partie 1)
(lire la partie 2)
(lire la partie 3)


Simone White - Mary Jane (2007)

Que les dreadeux se rasseyent : malgré son nom, cette chanson ne parle pas de cannabis !

Originaire de Hawaï, Simone White propose un folk délicatement carillonnant, accompagné d'une (très) jolie voix. Le reste de sa discographie recèle nombre d'autres pépites sur lesquelles nous ferions bien de nous pencher.

(site / acheter I Am the Man sur Amazon)


Erykah Badu - The Healer (2008)

Avec sa gigantesque coupe afro, Erykah Badu ne peut pas mentir : cette fille est bien une soul sister ! Ou plutôt une néo-soul sister puisqu'elle est l'une des figures de proue de ce mouvement visant à insuffler des éléments de jazz ou de trip-hop dans la production soul.

(site / acheter New Amerikah sur Amazon)





Black Hollies - Whispers beneath the Willows (2008)

Les Américains des Black Hollies ont dû se lancer un défi un jour : parvenir à recréer le son psychédélique des Electric Prunes, des Smokes, des premiers Pink Floyd et de tous ces groupes hallucinants des années 1960.

Mais, et c'est là où le groupe se démarque des autres formations nostalgiques, l'objectif était aussi d'enregistrer des morceaux avec une production et un son surpuissants, un truc qui entraîne l'auditeur sous un déluge de fuzz, de déphasages, d'explosions et de toute la palette d'effets chers au psychédélisme.

Le résultat est stupéfiant. L'album Casting Shadows est simplement l'un des meilleurs disques psyché de tous les temps, parsemé de mélodies oniriques et explosives.

(acheter Casting Shadows sur Amazon)


Brimstone Howl - Summer of Pain (2008)

Une intro au piano (volée au «Gimmie Shelter» des Stones) qui va crescendo crescendo et, soudain, une guitare qui explose et s'envole comme aux plus belles heures des Only Ones. S'ensuit l'entrée de John Ziegler et de sa voix de damné, et c'est parti pour un chef-d'oeuvre de quatre minutes.

Grâce au travail de Jim Diamond (célèbre producteur de Détroit), We Came in Peace est le plus abouti et le meilleur album des énervés et talentueux Brimstone Howl.

(acheter We Came in Peace chez Sounflat)


Cocosuma - Oh Ruby Sun (2008)

Rarement convaincu par les groupes français qui chantent en anglais, Infrasons s'incline néanmoins devant cette chanson de Cocosuma.

On dirait tellement Diana Ross et ses Supremes. Et c'est tellement chouette les Supremes !

(acheter We'll Drive Home Backwards sur Amazon)




Vanessa Contenay-Quinones - Pourquoi pas (2008)

Vanessa Contenay-Quinones pourrait être un croisement entre Brigitte Bardot et Françoise Hardy. Très inspirée, vous l'aurez compris, par la production yéyé, l'ancienne chanteuse de Vanessa et les O's nous livre avec «Pourquoi pas» une véritable pépite gainsbourienne.

A suivre.






Electrocute - On the Beat (2008)

Electrocute est le duo le plus affolant de la scène électro. Une Américaine, une Berlinoise, une blonde, une brune, une boîte à rythme, une guitare et, bing, voilà un son qui évoque autant Daft Punk que les Shangri-las, Madonna ou les Headcoatees.

Dansant et chic à la fois.

(article Infrasons / site / télécharger On the Beat sur Amazon)



Estelle et Kayne West - American Boy (2008)

Rarement tube de l'été aura généré un tel consensus. «American Boy» c'est une musique qui aurait pu être écrite par l'Office Fédéral du Tourisme Américain. Mais c'est aussi et surtout une perle R'n'B comme on aimerait en écouter plus souvent.

(site / acheter Shine à la Fnac)






Little joy - Unattainable (2008)

Un jour, le batteur des Strokes décida de renouer avec ses origines brésiliennes et forma Little Joy avec un chanteur carioca et une amie américaine.

S'en suivit l'un des meilleurs disques de la décennie : élégant mélange de folk, rock 60s, bossa nova, reggae.

(article Infrasons / acheter Little Joy chez Gibert-Joseph)



Love is All - Wishing Well (2008)

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les Suédois de Love is All ne cherchent pas à nous déprimer. Chacune de leurs chansons semble avoir été conçue pour réveiller un cimetière.

Avec son orgue bondissant et la voix suraigüe de Josephine Olausson, «Wishing Well» ne déroge pas à la règle.

(site / acheter)



Ratatat -Shempi (2008)

«Shempi» est un morceau qui évoque immédiatement un Super Mario sous LSD, une course spatiale sur Amstrad ou une Game Boy devenue folle. C'est haletant, diablement entraînant et totalement dément.

Duo de barbus new-yorkais, les bidouilleurs de Ratatat ont à nouveau fait mouche.

(site / acheter LP 3 chez Gibert-Joseph)


Édouard Baer - Je voudrais pas crever (2009)

L'excellente surprise de cette fin de décennie. Premièrement parce que tout le monde ignorait qu'Édouard Baer pouvait chanter. Deuxièmement parce que son adaptation d'un texte de Boris Vian en mode 60s serait digne de figurer dans une compilation de Gainsbourg.

En espérant que cette nouvelle décennie nous permettra de voir et d'entendre toutes ces choses «qui dorment dans les crânes des géniaux ingénieurs, des jardiniers joviaux, des soucieux socialistes, des urbains urbanistes et des pensifs penseurs», je vous salue tous.

(acheter À Boris Vian : On n'est pas là pour se faire engueuler chez Gibert-Joseph)



(illustration : Kerascoët)


3 commentaires:

olivier a dit…

Bien d'accord avec cette sélection, même si j'y aurais ajouté quelques trucs: le dernier Bikini Machine, Archie Bronson Outfit, définitivement, M. Rotor Jambreks ou le classieux cradoque 36 minutes des guingampais du Craftmen club, indéniablement les Foals, des inconnus écossais auxquels on avait promis des jetpacks (http://www.myspace.com/wewerepromisedjetpacks), le dernier Robbers and Cowards des Cold war kids, l'intégralité des Kings of convenience, Visiter des Dodos, un peu de soul en présence de M. Saadiq, histoire d'être un peu branleur chauvin adulescent les Wankin' Noodles (époustouflants lors des dernières Trans), ...
Mais tu me diras, c'est le problème des sélections. Et au bout du compte, l'important c'est de faire mieux que Domenech!

olivier a dit…

et je n'ai pas parlé de post-rock, ni vraiment d'électro!

Infrason a dit…

Malheureux ! J'ai déjà passé tant de nuit blanches à faire ce classement, et tu voudrais me torturer à nouveau ?!?

Mais oui, 5 mois après avoir fait le classement, j'ai déjà des modifs à y apporter si c'était à refaire.