jeudi 27 septembre 2007

La minute Yéyé (1)


Régulièrement, je vous présenterai quelques pépites francophones des années 1960. Aarrrgl, du Yéyé, vous entends-je déjà crier! Oui, car trop peu le savent, le yéyé est un monde merveilleux et une source intarissable de diamants. Evidemment, c'est aussi un monde rempli de niaiseries, de rythmes mollassons, de chanteurs qui ne devraient pas l'être, de reprises-massacres et j'en passe. Mais c'est précisément là que repose l'aspect jouissif : trouver un bon morceau yéyé c'est comme trouver une pépite d'or dans la Deule ; c'est inattendu et ça n'en a que plus de valeur.
Par quoi commencer ? La meilleure introduction est, à mes yeux, Dani qui, à égalité avec Clothilde, mériterait de se voir décerner le titre de "championne du monde des chanteuses de yéyé de l'univers", rien de moins.
Mannequin et égérie des années 1960, ses premières chansons jouent sur son look de garçonne ("Garçon manqué", "La fille à la moto"). Image qu'elle confirme avec un enragé "La machine". Par la suite, sa voix un peu rauque (style celle qui en a vu de toutes les couleurs et qui est revenu du diable vauvert, ce qui n'est pas faux vu les problèmes qu'elle connaîtra, notamment à cause de la drogue) est mise au service de superbes chansons, bien produites, bien écrites ; bref, de la variété française telle qu'elle serait dans un monde idéal.

Dani - La fille à la moto
Dani - Quand ça t'arrange

1 commentaire:

Dominique a dit…

Hey, Jay, il y en a une de Dani que j'apprecie particulièrement, c'est "comme tu les aimes"... Elle est un peu Gainsbourienne, d'ailleurs, à écouter avant ou après "les sucettes"...