dimanche 18 mai 2008

Excel


Les amis : je suis dans l'obligation de devoir réclamer toute votre discrétion car, aujourd'hui, je vais vous dévoiler l'un des plus grands secrets de l'histoire du rock, un trésor caché dont la connaissance ne se transmet que d'initié en initié à la suite de longues semaines d'entraînement et de méditation au sommet de montagnes sacrées. Ce secret, c'est un groupe de la fin des années 1970 appelé Excel.

Les informations sur le combo sont extrêmement rares et pas spécialement originales : quatre garçons de Bradford (Yorkshire) qui montent un groupe et qui sont, on ne sait trop par quel malentendu, signés par Polydor ; deux singles enregistrés, plus quelques démos au son caverneux et puis ... c'est à peu près tout ce qu'on peu dire.

Mais derrière cette biographie un peu bateau se cache un groupe absolument extraordinaire, capable de soutenir la comparaison avec les Buzzcocks, les Jam ou les Outcasts ; un groupe dont les morceaux jouaient dans la même division que «Teenage kicks» ou «Another girl, another planet», tout simplement.
Écoutez «What went wrong» : cette intensité, ce rythme trépidant qui vous ferait danser la guigue à tous les boiteux et culs-de-jatte de la terre. Et puis «Rock show» et «Bad news» avec leurs mélodies parfaites, leurs choeurs entrecoupés de riffs incisifs ; non mais quelle claque franchement ! Combien, combien, combien et encore combien existe-t-il de groupes de cette trempe cachés dans les oubliettes de l'Histoire ? Seigneur, faites qu'il y en ait encore quelques uns à découvrir pour mettre un peu de piment à nos vieux jours.

Oui, vraiment, les morceaux d'Excel sont de véritables chef-d'oeuvres Punk et Power Point. Euh non, pardon je voulais dire Power Pop ; mais Microsoft Office commence à sérieusement m'embrouiller l'esprit.

Action!
(morceaux publiés par les décidément formidables Mod Pop Punk Archives / Infos sur le groupe disponibles sur Boredteenagers)

5 commentaires:

Brousse Foqueusstone a dit…

Je pense que tu exageres un tout petit peu mais c'est ton blog donc tu fais ce que tu veux. The Undertones, The Jam, c'est quand meme autre chose...

Dominique a dit…

Non, il n'exagère rien, sinon la différence entre ceux qui ont du goût et ceux qui n'en ont pas !

Le detecteur de chef d'oeuvres Infrasons a frappé. Excel dit la vérité, malgré sans doute un nom parmi les plus pourris de toute l'histoire du garage rock.

Twist and shoot ! a dit…

c'est vrai que c'est bien, ça sonne plus 60s que les Jam ou les Buzzcocks

dans le genre mod revival ou power pop, j'aime bcp pour ma part les Chords (maybe tomorrow), les Lambrettas (da-a-ance), les Real Kids (all kindsa girl, je pense en parler bientôt héhé)

Sébastien a dit…

Bonjour,

Leur lost album (qui semble être un bootleg non autorisé)est une véritable mine d'or powerpop / punk. Sans aucun doute, un des plus grands gâchis de cette époque.

Bonne continuation et merci pour le lien.

Tino a dit…

Excel est une perle powerpop, malheureusement oublié de tous. Le gars de 1977 records a ressorti le 45 de 78 "if it rains", une tuerie intégrale..Il ressort d'ailleurs que des trucs de malade, pour les amoureux de killed by death, back to front et powerpearls...

Sinon, dernière découverte, essayez donc les Bureaucrats, un autre diamant "77 carats" qui nous venaient du Canada : www.myspace.com/thebureaucratsmusic